Omaggio ad Italo Calvino, op. 10 (1993-1994)

Trois mouvements d'après trois contes de l'écrivain Italo Calvino (1923-1985) sur des scénarios possibles de la genèse. Italo Calvino a tissé chaque fois une histoire d'amour dans ces contes qui partent tous de citations quasi scientifiques*.
1. Himmel aus Stein (Ciel de pierre)
* La vitesse avec laquelle évoluent les ondes sismiques à l'intérieur de la terre varie selon la profondeur et la discontinuité du matériel constituant la planète: la croûte, le manteau, le noyau. Deux êtres s'amusent à l'intérieur de la terre. Parfois ils se laissent porter à la surface sur une coulée de lave et sont effrayés par le bruit, le tumulte et le passage rapide du temps chez nous, les "extra"-terrestres.
2. Ohne Farben (Sans couleurs)
* Avant la formation de l'atmosphère et des océans, la terre devait être telle une balle grise tournant dans l'espace. Comme la lune aujourd'hui: les couleurs sont détruites partout où les rayons ultra-violets du soleil touchent directement le sol (...) Les deux amoureux gris ne se voient et ne se retrouvent guère dans cet environnement totalement gris. C'est alors qu'un météorite éclate, des gaz sortent et, d'un coup, le monde avec toutes ses couleurs et contours devient apparent.
3. Meteoriten (Météorites)
* Selon les dernières théories, la terre aurait été un tout petit corps froid qui s'agrandissait progressivement en incorporant la poussière des météorites. Des pierres et de la poussière tombent sans cesse sur la terre petite au début. Les deux habitants, qui sont continuellement en train d'essuyer la saleté et de ranger les météorites, s'éloignent de plus en plus, au fur et à mesure que la terre grandit. Finalement, l'homme, devenu solitaire entre-temps, observe en toute quiétude l'amoncellement des objets. Ce faisant, il estime que la terre ainsi devenue est complète. Tout de même: chaque fois que quelque chose tombe par terre (p.ex. le Colisée, le Po, le réseau téléphonique etc.), il semble que c'est tout juste cela qui avait encore manqué... Tandis que la dramaturgie et le façonnement du matériel musical se basent essentiellement sur la littérature ("Das Gedàchtnis der Welten" - La mémoire des mondes - Cosmicomics DTV 11475) le traitement et le développement du matériel - la progression systématique ou tâtante de la composition- obéissent à des lois musicales individuelles.
L'oeuvre était écrite pour Elena Gianini, à la commande de Jürg Frey et sa série sympathique de concerts "Moments musicaux" à Aarau.